CABESTANY SE DECLARE ZONE LIBRE LGBTI+

A la demande de notre Association, la ville de Cabestany (66) se déclare Zone Libre LGBTI+. Une première pour les Pyrénées Orientales et la région Occitanie


Voici le texte de la motion votée ce 27 mai 2021

Vœu : Cabestany, « zone de liberté » pour les personnes LGBT+


Considérant l'adoption par le Parlement européen le 11 mars 2021, d'une résolution proclamant l’Union européenne « zone de liberté » pour les personnes LGBT+,


Considérant que cette initiative vient en réaction aux « zones sans idéologie LGBT » décidées par une centaine de collectivités locales polonaises,


Considérant que depuis 2019, plus de 100 régions, comtés et municipalités de toute la Pologne ont adopté des résolutions se déclarant libres de l’idéologie dite LGBT+ ou ont adopté des « chartes régionales des droits de la famille » appelant directement ou indirectement à des mesures discriminatoires contre toute autre forme de familles que celle dite traditionnelle, en particulier les familles monoparentales, de même sexe et arc-en-ciel,

Considérant que la résolution européenne précise que « les personnes LGBTIQ partout dans l’Union européenne devraient jouir de la liberté de vivre et de montrer publiquement leur orientation sexuelle et leur identité de genre sans crainte d’intolérance, de discrimination ou de persécution »,


Considérant qu'en Hongrie, en Roumanie, des projets de lois, des développements juridiques tentent de restreindre le champ d’intervention d’associations promouvant les non-discriminations,


Considérant que ces gouvernements d'extrême-droite tentent de restreindre les libertés et d’imposer une vision étriquée de notre société,


Considérant que les Lgbt+phobies, la xénophobie, et toutes les discriminations tirent l’humain en arrière et ne font qu'aggraver les inégalités,


Considérant qu'en France, les études démontrent par exemple une hausse de plus de 33% des actes homophobes, un taux de suicide chez les jeunes LGBT, 4 fois plus important que dans le reste de la population, conséquences des pratiques et discours de haine et de rejet,


Considérant qu'en France, et en particulier à Perpignan ou à Metz, les mêmes propos d'élus du RN qualifiant la communauté LGBT+ « d'idéologie » ou de « dérive sociétale dangereuse », sont régulièrement proférés,


Vu la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne,


Vu la déclaration universelle des droits de l’Homme,


Vu la résolution du Parlement européen du 11 mars 2021 sur la déclaration de l’Union européenne en tant que zone de liberté pour les personnes LGBTIQ (2021/2557(RSP),


Aussi, est-il important d’affirmer et réaffirmer que notre commune, depuis de nombreuses années, est un espace de liberté et d’épanouissement pour toutes et tous, qu'elle se fait forte de respecter toutes les personnes LGBT+, en portant dans ses propres politiques publiques, l’égalité des Droits et en assurant à chacune et chacun la possibilité de s’épanouir et ainsi de construire leur émancipation,

Sur proposition de l'Association LGBT+ des Pyrénées-Orientales (LGBT+66), le Conseil municipal, réuni le jeudi 27 mai :

Décide de se porter « zone de liberté » pour les personnes LGBT+, et d'en être la 1ère commune des Pyrénées-Orientales,

Dénonce toutes les formes de violence et de discrimination contre les personnes fondées sur le sexe, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.

35 vues0 commentaire